jeudi 26 janvier 2012

Prost, l'homme qui n'aimait pas les femmes


Lejaby, cette belle marque de sous-vêtement a un repreneur mais les employés de l'usine d'Yssingeaux sont priés d'aller se faire voir ailleurs, le nouveau propriétaire n'a pas besoin d'usine en France, ils sont au Maghreb, c'est pratique et pas cher. Le nouveau patron, Alain Prost homonyme d'un autre que je n'aime pas, avait fait simple, il gardait les bureaux, le logo, le carnet de commandes, la machine à café, la grosse voiture de fonction et il virait l'inutile pour son bizness, l'usine et toutes ses petites mains. L'affaire a fait beaucoup de bruit, les femmes qui travaillaient pour la marque ne voulaient pas se laisser faire et leurs cris du cœur faisaient mal. Alain Prost passait pour un gros con de patron, une fois de plus, obsédé par les dividendes aux actionnaires et les bénéfices. La publicité pour la marque était faite. Comme d'habitude, Sarkozy l'homme de l'emploi imaginaire laissait faire, comme à Gandrange.
Et puis Montebourg arrive avec un projet de reprise pour l'usine, ce qui serait bien. Laurent Wauquiez débarque aussi avec cinq projets, lui j'ai des doutes, il est chez lui et raconte des âneries régulièrement.
Et puis soudainement, dans un grand élan de générosité et de solidarité, la main sur le cœur, Alain Prost est prêt à céder toute les machines pour faciliter la reprise de l'usine afin d'aider toute ces femmes qu'il a viré comme des merdes.
Vraiment trop con ce patron.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...