jeudi 12 janvier 2012

Les voeux de merde de Bernard


"Ne nous y trompons pas : si nous ratons ce rendez-vous de la responsabilité et du courage, les conséquences économiques et sociales pourraient être comparables à celles provoquées par une guerre".

Une guerre! Ach zo!
Ne nous y trompons pas, même si cette déclaration ressemble à un discours de merde, ce sont bien les voeux à la presse de monsieur Accoyer, président de l'Assemblée nationale.
Mais Bernard, t'es con ou tu as fait le clown avec un casque à pointe devant les journalistes du Figaro? En tant que président de l'Assemblée et avec toutes tes responsabilités, tu n'es pas sensé être mesuré toi qui fait parfois le rôle d'arbitre? Un peu comme un médiateur entre les différents courants ou dans l'hémicycle les tensions montent?
Et toi tu mets le feu comme un vulgaire voyou de banlieue. Tiens, tu t'es mis au niveau de tes copains de la droite pop, Lucca et Estrosi, aussi bête. C'est décevant de débiter des âneries comme ça, de monter une mayonnaise aussi indigeste.
A mon avis , à la prochaine séance à l'Assemblée, met des bouchons dans les oreilles, ça va siffler dru.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...