samedi 19 octobre 2013

Je t'en foutrai des clauses de conscience


Bien que le Conseil Constitutionnel ait rendu sa décision sur cette fameuse clause de conscience que certains maires demandaient, le message n'a, apparemment, pas été bien entendu par tous, notamment les ultras proche du collectif de la Manif pour tous.
Ainsi le maire frondeur d'Arcangues, Jean-Michel Colo, a dénoncé la décision des Sages et persiste dans son concept de gage de "liberté" pour les élus radicalement opposés à la loi, il espérait même avec ses petits camarades que les Sages prononcent l'illégalité de la loi en l'absence d'une telle disposition garantissant leur "liberté de conscience", complètement hallucinant.
Mais le pire puisque ces gens-là ne s'arrêtent jamais est quand ce maire, qui nie quand même une loi votée, nous donne des cours de démocratie parce que d'après lui le Conseil constitutionnel a été instrumentalisé par le politique et que, scandale absolu, les maires n'ont qu'à s'exécuter. 
Et puisque de toutes façons, autant assumer son homophobie jusqu'au bout, il ira, avec ses collègues, saisir la Cour européenne des droits de l'homme. Le ridicule ne tue pas mais saisir une importante juridiction du Conseil de l’Europe chargée de veiller au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour empêcher le droit d'un couple homosexuel de se marier est plutôt fort de café.
Ce pauvre maire archaïque (comme les autres de son clan) a qui je proposais la tonte et le gnouf mériterait en plus un retour de Strasbourg sur un char de la Gay pride, goudronné et plumé.

7 commentaires :

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...