jeudi 17 novembre 2016

Le système de Macron



Emmanuel Macron est le dernier candidat à la présidentielle depuis hier, la surprise de sa déclaration était annoncé la veille à la presse histoire de ne pas faire un flop le jour même. Il faut dire que tout le monde, sauf les lecteurs de Paris-Match, se fout de Macron et de sa mémère. Ses ambiguïtés politiques ont lassé depuis longtemps ceux qui ont tenté de l'écouter, moi ça n'a pas duré plus de cinq mn, sa tronche de premier de la classe m'exaspère et je rêverais de lui arracher sa chemise blanche de DRH. 
Ni droite, ni gauche pour  la photo mais au lieu de satisfaire le plus de monde possible ça foire lamentablement mais le plus risible dans sa déclaration de candidature est qu'il se veut être contre le système pour faire gagner la France, ce fameux "système" que beaucoup rejette. 
Mais de quel système parle-t-il? Le même que dénonce Marine Le Pen? Celui qui permet de se faire élire en promettant de la merde?
Emmanuel Macron, énarque proche des milieux d’affaire, est un guignol de plus à la présidentielle 2017, on en avait déjà assez pour nous écœurer de la politique.

lundi 12 septembre 2016

Sinistre Fillon



Je venais à peine de finir ma déprime politique en compagnie de Juppé et de Fillon que ce dernier en a rajouté une belle dans le cauchemar à venir, ce sinistre personnage qui était en train de se payer du bon temps en compagnie de quelques expatriés s'est un peu lâché le slibard en se prenant pour la Margaret Thatcher du 21ème siècle et en faisant de l'économie (des patrons) son combat ultime. 
Pour ça, il a balancé la grosse merde que même Gattaz n'a jamais osé dire: "il serait temps que les Français acceptent la précarité plutôt que les aides sociales" autrement dit que les pauvres cons  de Français vivant sous le seuil de pauvreté, ils sont 14%, acceptent qu'il peut y avoir des emplois précaires plutôt que de quémander des aides parce qu'en Grande Bretagne et en Allemagne c'est comme ça le taux de chômage est bas et fermez vos gueules les gueux.
On pourrait tenter d'expliquer à cet ancien premier ministre de Sarkozy que la branlette électorale devant un chiffre du chômage bas ne sert à rien si ceux qui acceptent un boulot précaire ne pourront pas le garder en dormant dans la rue mais tant qu'il croira que le travail rend libre autant discuter liste de course de chez Lidl avec un trou du cul de châtelain de la Sarthe. 

jeudi 4 août 2016

(Im)pitoyable Clint



 Cher Clint,

Ce n'est pas la première fois que je lis ces horreurs sur ton cas même si tu as débuté la politique il y a longtemps à coté de Ronald Reagan, tu a été mon acteur favori pendant des années, j'aimais tout en toi, ta démarche, ton style, ta dégaine, tu m'as même donné l'envie de fumer des cigarillos alors que tu n'as jamais fumé de ta vie en vrai.
J'ai même revu pour la 10ème fois au moins Le Bon, la Brute et le Truand à la télévision parce que les westerns avec ton nom au générique (et avec Lee Van Cleef aussi) et celui de Ennio Morricone pour la musique sont les meilleurs du monde.
J'ai aimé tous tes films (je ne connais pas les derniers) et ta façon d'ouvrir les canettes de bière même si tu ne picolais pas dans la vraie vie.
Je sais que tu n'as jamais été tolérant, que tu aimes les armes, le pognon et l'industrie qui pollue comme tes semblables Républicains mais la dernière interview que tu as donné dans le magazine Esquire me fait dire que tu vieillis très mal, soit la bouillie réactionnaire dans ton cerveau te fait dire n'importe quoi, soit tu es devenu la plus grosse raclure de chiotte du monde du cinéma pour trouver quelque chose de positif chez cette crapule de Donald Trump.

C'est une ultime déception, tu peux aller te faire enculer par des mauviettes, je ne suis plus prêt à débourser un seul centime pour voir un de tes films au cinéma.

mercredi 15 juin 2016

La pipe de trop



"Qu’est-ce qu’ils ont tous à se précipiter autour d’elle, tous ces mecs ? Ils sont comme Un tel à vouloir se faire tailler des pipes par Hidalgo." Philippe Pemezec, maire du Plessis-Robinson, lors du lancement du chantier du Grand Paris Express, samedi dernier à Clamart, n'y va pas par le dos de la cuillère quand il lance ses grosses blagues graveleuse devant ses amis élus des Hauts-de-Seine où la gauche n'a plus rien. 
C'était facile, le maire du Plessis était à domicile alors évidemment quand la seule personnalité socialiste présente est une femme, on se défoule comme un gros cochon qui a bien bu pendant un repas et on fait le coq devant les copains sauf qu'il n'était pas qu'avec des potes et que la réunion de travail était sérieuse et un petit peu médiatisé. 
Philippe Pemezec s'est fait gaulé en flagrant délit de beauferie sexiste, ce n'est pas le premier chez un élu et ce n'est pas prêt d’être le dernier mais il est tellement persuadé d'être dans son bon droit qu'après la lettre coup de boule que lui a adressé la maire de Paris il n'a rien trouvé de mieux que d'y voir une manœuvre politique en retour. 
On avait eu droit au libertinage incompris, au jeu de séduction mal évalué, à la pratique bondage du léchage de pied, au coup de bite involontaire mais on n'avait jamais eu de victime de manœuvre politique anticipée en insultant publiquement une élue de traînée. 
Il n'y a pas à dire, on progresse.

mercredi 1 juin 2016

Polémique ta mère, Eric


A une petite dizaine de  jour de l'Euro 2016 dont on se demande s'il va vraiment avoir lieu sans un 49-3, les polémiques à la con s’enchaînent autour de l'équipe de France. Si le tempérament de Cantona me plaisait à l'époque où il commençait à être l'idole des hooligans de Leeds, ses déclarations sur la non-sélection de Benzema me font dire qu'il est temps qu'il arrête de prendre les mêmes cachets que Jean-Claude Van Damme.
Eric Cantona n'a pas du suivre les actualités croustillantes de notre bleusailles depuis bien longtemps sinon il aurait su que Karim Benzema n'était pas sélectionné à cause de ses origines mais simplement parce qu'il a eu un comportement de connard et que sa présence risquait de contaminer le peu d'intelligence et de cohérence du groupe de Didier Deschamps qui va faire briller les couleurs de la France. Il était urgent de montrer autres choses que des scandales et des comportements pitoyables de joueurs capricieux qui n'auront mérité que des baffes depuis 16 ans et Deschamps est devenu notre dernier espoir dans ce monde du football français complètement pourri par ses dirigeants laxistes et incompétents.
Il y a 16 ans, l’équipe de France gagnait son dernier trophée, elle faisait rêver et me faisait boire des bières, Didier Deschamps le grand en était le capitaine. Alors tes états d'âme cher Eric, tu les partages avec le tocard millionnaire Benzema (qui s'est d'ailleurs lamentablement vautré aujourd'hui à cause de toi) et tu ne fais plus chier le monde pour un racisme que toi seul voyait.

mardi 10 mai 2016

Une histoire de bonnes femmes



J'ai du mal à bloguer avec ma matraque en ce moment et je dois faire un billet par mois ici mais le pépère Lellouche méritait bien sa claque dans sa gueule aujourd'hui. Certes, il n'est pas accusé de harcèlement sexuel comme l'autre gland de Baupin, présomption d’innocence toussa, mais sa petite déclaration de mec hyper-débordé sur le ton du me casse pas les burnes avec tes histoires de bonne femme n'en est pas moins grave.
A gauche, nous avons des types qui se font prendre la main dans la culotte et à droite nous avons les machos qui considèrent encore les femmes comme du bétail. Ces élus nuisibles grassement récompensés avec nos impôts nous pondent des lois et ne les respectent même pas rien qu'en reprenant leur naturel de beauf.
Pierre Lellouche se fout totalement de ces "histoires de bonnes femmes", il est très occupé à faire des choses internationales bien plus sérieuses vous comprenez, on est pas à un ou deux harcèlements près de gonzesses irresponsables. Pauvre type.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...