lundi 1 octobre 2018

Charlotte aux fraises


Bordel, ça faisait longtemps que j'avais pas foutu les pieds ici et les mains sur mon clavier pour écrire un truc un peu méchant. Heureusement que l'ami Juan, dont c'est l'anniversaire aujourd'hui, m'a réveillé un peu pour me foutre de la gueule de Charlotte d’Ornellas, jeune apprentie journaliste dans les magazines people des amateurs des heures les plus sombres de l'histoire de France, Valeurs Putrides et Boulevard Mescouilles. 
Si jeune et aussi moisie du bulbe pour fréquenter autant d'infréquentables mais tout de même chroniqueuse dans une émission grand public qui consiste (je crois) à décortiquer l'info, même si l'animateur en chef est un abruti et que la chaîne en question ne vaut pas grand chose.
Bref elle s'est fait déglinguée sur les réseaux sociaux pour une bourde classique, une habitude même, chez les pseudo-journalistes d'extrême-droite: Ne pas vérifier une information complètement bidon et s'empresser de la diffuser, une jolie fake-news comme on dit aujourd'hui.

Allez lire le billet de l'excellent Juan et marrez-vous avec la chronique de Daniel Morin sur cette grosse tache. 

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...