lundi 22 avril 2013

Jean-François Copé, le début de la fin



Les manifestations contre le Mariage pour tous commencent sérieusement à tourner en eau de boudin comme dirait ma chère maman et pendant ce temps-là celui qui va perdre le plus dans la digne opposition politique que l'UMP nous montre est certainement Jean-François Copé.
Cela fait plusieurs jours qu'on ne le sent pas très bien, le cul entre deux chaises, un coup j'allume la mèche  un coup j'essaye de l'éteindre, un jour je sors les plus grosses daubes avec mon air méchant pour m'attirer l'électorat le plus à droite, le lendemain je fais mon moralisateur à deux francs six sous pour rappeler à tous, surtout ceux qui ont voté Fillon, que je suis un chef.
La morale et la transparence de Copé parlons-en, le jour où François Fillon a déclaré son patrimoine juste pour emmerder son rival de droite, je ne l'ai jamais vu avec un teint aussi pale, blanc comme un cul le Copé! A croire que la ville de Meaux allait découvrir des vertes et des pas mûrs sur le pianiste local. Notez que je m'en tape de sa fortune, il est avocat tout de même, ça paye.
Il sent le vent tourner le Copé, la loi passe demain, les manifestations se radicalisent et il ne veut pas prendre le train vers l'enfer en compagnie de Boutin, Collard, Barjot, Guaino et compagnie alors aujourd'hui il tente le rôle du  moralisateur mais plutôt en mode rétro-pédalage sur piste noire, trop tard pour s'arrêter.

Je ne savais même pas qu'il avait continué son métier, il vient juste d'annoncer qu'il cessait sa fonction d'avocat dans la crainte d'accusation de conflit d’intérêt bien qu'officiellement c'est à titre personnel (et parce que la loi va lui obliger) qu'il a pris la décision de se consacrer maintenant exclusivement à sa famille politique et à son pays. Il fallait le faire, il fallait oser, jusqu'à maintenant, Jean-François Copé faisait de la politique en touriste et gagnait son pognon dans son cabinet.  Sa double casquette et ses leçons de morale à géométrie variable commencent à taper sur le système de beaucoup jusque dans son camp et pas que pour son élection douteuse. Je vous souhaite bien du courage les militants UMP, vous avez mangé votre pain blanc ce dimanche, c'est fini demain.

Rigolons encore sur une de ses citations dont on se souviendra “Si nous venons au pouvoir, nous prendrons nos responsabilités et réécrirons une partie de la loi dans le cadre d’une politique familiale”

6 commentaires :

  1. S'il pouvait être définitivement cuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il va avoir du mal à s'en sortir je pense.

      Supprimer
  2. Copé c'est un champion lorsqu'il s'agit de passer sous le radar des mesures de moralisation. Ce n'est pas la première fois qu'il sent le vent du boulet, souvenons-nous qu'au moment de l'affaire Gaymard il avait réussi à échapper à la purge des logements de fonction, en conservant le sien alors qu'il disposait d'un magnifique appart' de 180m2 près du Trocadéro. Il dénonçait déjà à l'époque la dictature de la transparence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf Gaymard! le début d'une longue série.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oui, et même pour la droite visiblement.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...