mercredi 11 juillet 2012

La patronne du Medef matée à la conférence sociale


La conférence sociale est visiblement une réussite, Jean Marc Ayrault a même fait l'unanimité après son discours de clôture sauf pour la patronne du Medef qui regrette deux décisions prises qui lui font mal au fondement: la fin de l'accord de compétitivité qui était une arnaque monumentale inventée par l'ami des patrons Sarkozy envers les salariés et l'annonce de la présence des représentants de salariés dans les comités de rémunération des entreprises.
Si la première lui fout un bon coup de pied au cul avec la fin du chantage au chômage, on vous baisse votre salaire sinon vous prenez la porte pendant que le patron, lui, s'engraissera toujours quoique qu'il arrive. La deuxième décision cloue Laurence Parisot sur place avec la possibilité des représentants syndicaux d’accéder au jardin secret des grands patrons: leurs rémunérations. La rémunération des grands patrons, souvent opaque, démesurée et scandaleuse deviendront soudainement plus raisonnable, surtout dans les entreprises dites en difficulté. Laurence Parisot s'est énervée contre ces deux mesures, on ne l'a pas entendu s'énerver contre les nombreuses fermetures d'usines au non de sa compétitivité de merde depuis qu'elle est à la tête du Medef.
Deux bonnes claques qui lui font le plus grand bien, au nom des salariés.

11 commentaires :

  1. Reste à savoir pourquoi on autorise à se mêler de tout des syndicats qui ne représentent à peu près qu'eux-mêmes. Déjà le fait de leur demander leur avis me paraît assez étrange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les syndicats représentent les salariés dans une entreprise, on vote pour eux pour ça. Quand à se mêler de tout comme vous dites, les patrons se distribuent bien des grosses rémunérations sur le dos des salariés, je ne vois rien d'anormale dans cette mesure.

      Supprimer
    2. Les syndicats représentent moins d'un salarié sur dix dans les grandes et moyennes entreprises, et rien du tout dans la multitude de petites.

      Cela étant, le Medef l'est à peine plus, représentatif.

      Supprimer
  2. Et pan, la joue de Didie Houx m'a aussi l'air bien rouge :-)

    RépondreSupprimer
  3. Reste à savoir si les patrons voudront bien jouer le jeu. Au delà des salaires, c'est parfois la croix et la bannière pour obtenir des chiffres de fonctionnement d'une entreprise. Chez nous, par exemple, d'avoir le budget travaux ou la masse salariale aiderait pour négocier les accords annuels :-(
    Sans parler de la tutelle de l'Etat qui bride toute évolution.

    RépondreSupprimer
  4. Test (désolé, je fais le point sur les blogs où mes commentaires passent en spam).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben tu étais dans les spams, triste je suis.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...