mardi 6 mai 2014

Réformons Copé


"Je suis abasourdi de voir que le président de la République ait pu consacrer une interview sur les deux premières années de son quinquennat à parler de tripatouillage électoral et de report d'élections cantonales et régionales à 2016. Cela sous-entendrait donc que ces élections, il aurait peur de les perdre en 2015 et qu'il préfère les décaler à 2016. Voilà ce que l'on entend du chef de l'Etat aujourd'hui. C'est d'autant plus désolant, choquant, qu'il s'agit en réalité d'une grande réflexion institutionnelle que l'on doit avoir. On nous parle d'un big bang institutionnel. Pourquoi pas, mais alors ça doit être avec à la clé un référendum, ça doit être à la clé avec la consultation de tous les Français."

Jean-François Copé fête à sa manière les deux années de François Hollande à l'Elysée, sa réaction au projet du président de reporter les élections régionales et cantonales à 2016 et sa demande de référendum  sur la réforme institutionnelle prouve qu'en tant que président  de l'UMP, il a encore beaucoup de boulot pour être crédible. Il est tout à fait normal que les prochaines élections régionales se déroulent en 2016 et il est tout à fait normal que monsieur Copé passe pour l'idiot de service même dans son parti.
Sans référendum, réformons Jean-François Copé pour qu'il ne se s'occupe que de sa ville de Meaux ou des comptes foireux de l'UMP.

6 commentaires :

  1. Il est fou. Sa majorité avait tripatouillé l'élection...

    RépondreSupprimer
  2. Il est prêt à tout pour se mettre en avant, le problème c'est qu'il passe pour un con même dans son camp.

    RépondreSupprimer
  3. Copé ne sera jamais président.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, supprimons Copé, ne serait-ce que parce qu'il me donne de l'eczéma ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas étonné, il est insupportable.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...