mardi 17 décembre 2013

Troadec, le candidat au beau nez rouge


C'est la nouvelle rigolote du jour, Christian Troadec, le maire DVG de Carhaix dans le Finistère et figure emblématique des Bonnets rouges, serait tenté par une candidature à la présidentielle de 2017 en toute modestie. Celui qui pense représenter la cause régionaliste se verrait bien dans la peau d'un candidat à la présidentielle pour faire valoir ses idées. Mais quelles idées au fait quand on est un régionaliste, qu'on espère briser le carcan jacobin, en l’occurrence la fiscalité ou les péages et qu'on se fout ouvertement de l'Etat ? Avant tout celles du Medef puisqu'on ne change pas un élan de contestation qui a fait son succès.
Alors voilà, M. Troadec monte sa petite mayonnaise et compte profiter de sa notoriété afin de passer du démontage de portique en bonnet ridicule à la présidentielle sans vergogne mais il ne défendra, lui qui porte de plus en plus mal l'étiquette divers gauche, que son collectif corporatiste et les intérêts du patronat local, quelques identitaires en mal de reconnaissance et certainement d'autres mouvements ouvert à la contestation anti-Hollande comme la Manif pour tous. 
Après le détournement du  mouvement des bonnets rouges original, il relance la tradition du clown triste au beau nez rouge, personnage de cirque, loufoque et grotesque. 

4 commentaires :

  1. Il a un pet au casque (au bonnet plutôt) ce mec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouais, encore un qui va se faire dépasser par les évènements.

      Supprimer
  2. C'est qui déjà ce Trou-dec? ;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...